vendredi 6 avril 2007

La leçon du 21 avril

Le premier tour des élections présidentielles approche, avec son cortège d'incertitudes. Les candidats, pleins d'espoir, peaufinent leurs discours ; les électeurs, la gorge nouée, s'apprètent à faire un choix difficile.

Qui propose la guerre la plus séduisante ? Que pense untel du recyclage des boites en fer ? Unetelle saura-t-elle utiliser l'arme atomique contre la Belgique ? Autant de questions légitimes qui tarauderont bien des consciences jusque dans l'isoloir.

Les commentateurs s'accordent au moins sur un point : les Français ont tiré les leçons du 21 avril 2002. Ils ne se laisseront pas surprendre une seconde fois par un résultat inopportun. C'est tout le sens du plan "Maldoror" qui a été mis en place afin de prémunir les enfants des écoles contre une éventuelle présence de candidats indésirables au second tour.


Le plan "Maldoror" testé à l'école primaire Constant Labeur, de Fay-de-Bretagne.

Ils sont prêts à affronter le pire. Et vous ?



(réclame)

5 commentaires:

Ranx a dit…

Je trouve ça extrêmement dangereux de filer des masques à gaz à des jeunes qui caillaisseront nos gares, nos trains, voire même, nos places assises.

Il est loin le temps où pour une petite fleur, on chantait des chansons d'amour en se sentant fou.

M'enfin bon, quitte à les habiller, autant leur donner des gilets (ça arrête les balles et ça protège des rhumes)

Anonyme a dit…

Parce que j'aime mon pays, je me réjouissais d'avance à l'idée qu'un noble général bardé de glorieuses décorations allait bientôt appuyer sur le bouton rouge qui larguerait une bombe atomique sur la Belgique, pour peu que les vents nous soient favorables.
Mais si d'aventure le second tour des élections faisait surgir un candidat aux relents insupportables, je me verrais contraint d'arracher des mains de mon fils son masque à gaz afin de ne point succomber dans d'atroces douleurs. Seulement voilà, la santé de mon fils s'en trouverait par conséquent passablement compromise.
C'est la raison pour laquelle j'envisage de l'envoyer bientôt en Belgique.
Mais un doute me taraude : que dit la météo des prochains mois au-dessus de Bruxelles ?

KA

wammmmm a dit…

A l'approche de cette campagne, j'aimerais aborder un sujet tabou. Au risque évident de me faire censurer, je pense qu'il est grand temps de parler de ce que tout le monde sait mais n'ose évoquer. Je veux bien évidemment parler des effets laxatifs de la cigarette.
Quel fumeur ne s'est jamais rendu compte que la première du matin, qu'elle soit à 8 ou à 11h, avait exactement le même effet qu'une pomme ? Pourquoi aucune investigation scientifique n'a jamais été commandée sur ce sujet par aucune instance, quand bien même chaque personne qui a un jour eu une cigarette dans la bouche (et dieu sait qu'elles sont nombreuses)est au courant ?
C'est pourquoi je lance aujourd'hui un appel au bon sens de nos politiques. Qu'un seul ose préceder les autres dans cette formidable entreprise de recherche, et c'est toute la communauté, toute la société qui suivra. Sans parler du soutien par bulletin interposé qui suivra naturellement...

Paul a dit…

Bon, les masques à gaz sont provisoirement remisés dans les armoires, mais ils doivent rester à portée de main jusqu'à la constitution du prochain gouvernement.

Anonyme a dit…

quand vous vous rendrez compte que le fascisme n'était pas à l'endroit convenu où vous l'attendiez, il sera trop tard