mercredi 19 août 2009

Veuillez nous excuser pour cette interruption momentanée de la transmission

Merci à nos fidèles auditeurs d'avoir su patienter durant tout l'été. Nous savons grâce à vos innombrables commentaires (2) combien cette attente a été pénible. Nos émissions reprendront bientôt leur rythme frénétique (une à deux mises à jour par mois, si ce n'est plus).

Nous vous devons toutefois des explications sur le long silence de ce blogue.

Vous n'ignorez pas qu'une vague de chaleur exceptionnelle touche la France cet été. Nous aurons d'ailleurs l'occasion de revenir sur les véritables causes de cette canicule, à laquelle certains groupes criminels occultes ne sont hélas pas étrangers.

Vous ignorez en revanche que les locaux de l'Hippopotable sont fort mal adaptés à ces tourments climatiques. Nos conditions de travail ne nous ont hélas pas permis d'assurer un service estival minimum.


La rédaction de l'Hippopotable : sous les combles, exposée plein sud. De plus, nous nous interdisons de céder au "laisser-aller" hélas trop souvent répandu : port de la chemise-cravate-gilet ou du sous pull obligatoire.


La communauté de communes de Bouchain nous a finalement procuré pour une somme modique des locaux provisoires, dans lesquels nous avons déplacé la rédaction jusqu'au retour d'un climat plus tempéré. Dès que nous aurons terminé le branchement de nos telex, télégraphe de Chappe et taille-crayons électriques, nous serons en mesure de reprendre notre rythme habituel de travail, pour votre plus grande satisfaction.



A très bientôt !




(réclame)

10 commentaires:

Angs a dit…

Toute fois, de violents orages semblent prevus!

Gageons que la redaction aura penser à mettre une patate au sommet de l'arbre pour écarter la foudre! (coutume cherokee)

Ranx a dit…

Espérons que les locaux de l'Hippopotable soient plus adaptés pour éviter la grippe !

En attendant, bonne vacances à toute l'équipe !

Philippe M. , de Nantes a dit…

Cette canicule ne serait elle pas encore le résultat des agissements d'un ennemi de notre pays , comme l'infame Macareux ? Il pourrait vouloir simultanément contrer votre action de soutien des nobles héros de notre pays, tel le Polatouche, et préparer un habitat tropical ou lui et ses semblables seront à l'aise pour perpétrer leurs forfaits, facilités par l'engourdissement estival de notre population ?
Ne devriez pas (sans vous commander) lancer vos limiers sur cette piste ?

Philippe M., de Nantes

PS : apres verification, le macareux vit dans les régions tempérées fraiches de l'Atlantique Nord ; il doit s'agir d'une autre crapule, mais ce n'en est pas moins grave

ulfablabla a dit…

merveilleux sous-pull d'été.
je vois que vous autorisez tout de même son port sans le pull qui va bien par dessus.
ouf, on a eu chaud !

Vincent a dit…

Merci. J'ai eu peur. Très peur.

François a dit…

Porter un sous-pull passe encore. Mais utiliser les boîtes de nos bobines de films Super8 comme cendriers, je dis non !

Ah, elle est belle notre jeunesse !

Arnaud a dit…

Vous poussez le bouchon un peu loin : conditionner la reprise de votre travail au branchement de vos telex et télégraphe de Chappe !

Je vous rappelle que le fonctionnement du télégraphe de Chappe ne nécessite pas d'électricité ! Quant au telex, il me semble un peu hasardeux de s'en remettre à une technologie qui n'a pas encore fait ses preuves. Surtout quand on a un télégraphe de Chappe à disposition.

Donc au travail et plus vitre que ça !

1 des 4m a dit…

l'impatience se lit entre les lignes de ses nombreux soutiens !

Anonyme a dit…

respiratory shipped foucault supplyscape everybody tender controlling sentient confusing pastoral solutionsthe
masimundus semikonecolori

Unknown a dit…

Cher masimundus semikonecolori
Vous y allez tout de même un peu fort avec ce pauvre Foucault.