vendredi 6 avril 2012

Elections : appel à la jeunesse

«Salut les copains», jeunes gens et jeunes filles qui consultez régulièrement ce blogue. 

Vous avez moins de 40 ans, vous habitez sans doute encore chez vos parents ou bien partagez une chambre de bonne du quartier latin avec quelques amis «bohème». 
Vous aimez jouer de la guitare et boire des sodas jusqu'à tard dans la nuit (22h15-22h30), vous écoutez Bécaud très fort sur votre mange-disque, vous appréciez Sagan et les films de super-héros comme «Bergman». 

C'est à vous, oui, vous avez bien lu, que s'adresse notre billet d'aujourd'hui.


Trois jeunes auditrices de Moulins sur Allier.

Nous savons que vous êtes nombreux à suivre ce blogue, que ce soit depuis le poste de vos parents, celui de l'aumônerie de votre établissement scolaire, ou un appareil bricolé par un camarade étudiant en radio-électronique. 

Un «jockey de discothèque» passant des 30 centimètres de Sylvie et des Frères Jacques


Nous avons décidé de nous adresser à vous aujourd'hui, car un événement d'une grande importance se prépare dans notre pays : l'élection du prochain président de la République.

«Oh, ce sont des histoires de vieilles barbes», diront beaucoup d'entre vous. «Je n'ai pas encore 21 ans», ajouteront les mineurs, ou «Je suis une fille» glousseront d'autres (les jeunes femmes, essentiellement).
Eh bien, non ! Un jour où l'autre, vous serez majeur et responsable. Un jour, messieurs, vous troquerez votre costume fripé et votre cravate élimée contre un complet-veston d'adulte. Un jour, mesdemoiselles, vous serez mariée et votre époux votera !

Voilà pourquoi il nous semble essentiel de vous donner dès aujourd'hui des exemples de jeunes de votre âge, propres à vous inspirer une vie saine et un souci du bien public qui ne pourront que rejaillir sur la société toute entière. Et quel meilleur exemple choisir que celui du fils de notre grand homme national, le bien-aimé Général de Gaulle ?

Nous vous livrons donc ce petit reportage réalisé par Raymond Cartier à Colombey les deux Eglises, en espérant que vous saurez en tirer les conclusions qui s'imposent.



(légende : «La Grange du Relais» à l'heure du jerk. Bal rustique, orchestre dans la soupente. Les animateurs, Jacky et Micki, engagent des chanteurs «dans le vent».)

Oui, jeune gens, vous l'avez compris : la patrie du Général n'échappe pas aux modes déplorables venues d'outre-Manche ! Et même la fête foraine a perdu son esprit bon enfant et cédé aux sirènes des «Yé-Yé», «Mods» et autres «Beatniks».





Heureusement, un jeune homme ne capitule pas à cette affligeante influence anglo-saxonne. Reprenant le flambeau de Jeanne la pucelle, le non moins puceau Jean de Gaulle, fils du Général, inflige aux hippies une plaisante leçon de chamboule-tout.






Jean de Gaulle repart la tête haute, ayant ravi de haute lutte ce magnifique trophée aux dégénérés qui ne représentent heureusement qu'une infime partie de notre jeunesse.

Comme lui, jeunes auditeurs et auditrices de l'Hippopotable, sachez faire les bons choix, visez juste gardez vous intact en vue du mariage. Et, le moment venu de glisser le bulletin dans l'urne, dites à vos aînés : n'oubliez pas, le Général nous regarde !






(réclame)

9 commentaires:

ysabeau@homuncule.info a dit…

On est obligé de se trimbaler avec un lapin ridicule au fait ? Ou peut-on faire sans ? (je préfèrerai, merci).

Unknown a dit…

Traiter le fils aîné du Général de "lapin ridicule" n'est pas très chrétien, Ysabeau.

Lepoilux a dit…

Je me permets de vous interpeller au sujet de votre réclame "RUBAFIX"® (produit français) illustrée par un bambin à la coupe approximative.
Ayant eu la curiosité d'aller visiter un site que vous recommandez, à savoir le Monde plus suave avec Soyons Suave, j'ai eu la surprise de trouver une autre aguiche laissant mystérieusement l'origine du produit à l'imagination du futur chaland; seul le nom "SCOTCH TAPE"® laissant supposer une fabrication écossaise.
La photo est éloquente: les cheveux de la petite fille sont maintenus sur son front par un ruban de "SCOTCH TAPE"®, permettant à l'habile figaro de lui réaliser une frange parfaite; fiasco français, donc, et réussite britannique.
Impossible.
Une main malveillante a dû intervertir les petits modèles ou la perfide Albion a maquillé la publicité française (ou les deux à la fois).
Félicitations néanmoins à votre équipe qui a su apostropher notre jeunesse insouciante en lui montrant la voie des responsabilités pour qui le sens du devoir n'est pas vaine parlotte.
Persévérez.

Ysabeau a dit…

Monsieur Paul, je l'avoue, je pense que j'ai très honte. Je vais derechef me laver le cerveau au savon de Marseille (un savon bien français).

Jacquelyne a dit…

Oh merveilleuse coïncidence ! Je fais moi-même partie de ces jeunesses fringantes de Moulins sur Allier !

Perugin a dit…

Ça tombe bien, Jacquelyne, je cherchais précisément une bonne âme pour passer l'aspirateur chez moi, à 2 pas de Moulins, vers Creuzier-le-Vieux (les clés sont sous le paillasson, n'oubliez pas les patins en entrant et ne picorez pas la pompe aux gratons que j'ai laissée sur la table ! Merci...)

Perugin a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Renato Sacàdos a dit…

Dommage que j'habite si loin de Moulins sur Allier, passque moi zaussi j'avais un bout d'ménage à faire...

Cramélas a dit…

Décidément on ne peut pas faire confiance à des types qui nous ont brûlé Jeanne d'Arc. Après Fachoda et Mers-el-Kébir, la France allait donc subir l'outrage de la kermesse de Colombey. Fort heureusement le jeune Nicolas Dupont-Aignan, en digne héritier du Général de Gaulle, a su habilement infliger une cinglante défaite à John Bull lors du championnat d'Europe de "chamboule-tout" catégorie poussins, sauvant ainsi l'honneur de la patrie !