mercredi 18 juin 2008

Pétitions, ça suffit !

Probablement en raison de sa position privilégiée en tant que "mass-média", l'équipe de l'Hippopotable est très fréquemment sollicitée par courrier, télex ou télégramme de Chappe pour signer des pétitions sur les sujets les plus variés.

Si certaines ont été couronnées de succès (telle la pétition pour le retour sur RTL du caustique Philippe Bouvard), la plupart semblent hélas vouées à l'échec : qu'il s'agisse du contournement de Bouchain par les transports d'ogives nucléaires, du moratoire sur les ongleries ou de la pétition pour le retour du Général au pouvoir, les milliers de signatures récoltées (1) n'ont hélas servi à rien.

Dans ces conditions, il est temps de s'interroger : ces pétitions ne servent elles pas seulement à exciter les foules, créant un état d'esprit propice à la sédition ? Sans compter les innombrables heures ponctionnées sur le travail de bureau ou le visionnage de réclames télévisées qui seuls pourront redresser notre économie.

Ce constat nous presse d'agir. Si, comme l'équipe d'"Un hippopotame n'est pas une table", vous en avez assez des pétitions, signez immédiatement cet appel :

La pétition anti-pétitions de l'Hippopotable

Excédés par les pétitions qui circulent sur la "toile" et encombrent le "réseau", nous demandons aux autorités de l'Etat d'interdire cette pratique subversive. Nous exigeons que les moyens affectés à ces pétitions soient consacrés à des projets plus utiles et formateurs, tel que la promotion du modélisme ferroviaire auprès des jeunes des cités, ou l'éradication des photographies montrant Albert Einstein en train de tirer la langue.


Pour signer : laissez votre nom et un court message dans les commentaires. Dès que le million de signatures sera atteint, nous transmettrons aux autorités.





Ils ont déjà signé.






(réclame)

(1) En ce qui concerne la pétition pour le contournement de Bouchain, 17 signatures.

13 commentaires:

Paul a dit…

Je signe.

Anonyme a dit…

Oui, moi je veux signer, mais je sais pas comment faire.

Costar a dit…

Cher Hippopotable,

C'est avec ferveur que je signerais cette pétition salutaire, si elle n'était entachée d'une petite liberté grammaticale qui n'a pas sa place dans un document voué à la destinée historique qu'on pressent.
je vous avais, il y a peu, signalé qu'un membre de votre équipe confondait parfois les genres qui font la richesse de notre belle langue française (en l'occurrence le mot "augure"). Vous aviez, fidèle à votre réputation, promptement licencié un employé tiré au sort. Mais ça ne devait hélas pas être le bon. Le vilain récidive aujourd'hui avec des "projets .... formatrices".
Je regrette profondément ce genre de dénonciation et vous assure que je signerai cette pétition sans hésiter, même plusieurs fois sous de fausses identités, dès que cette incongruité aura disparu, ainsi que le coupable.

Votre dévoué,
Anonyme.

Paul a dit…

Des projets formatrices ! J'imagine mal un des membres de notre équipe hasarder une formulation aussi fantaisiste. Une rapide enquête tend à prouver que cette faute a été délibérément introduite par un de nos ennemis (Le Club des Sept ? Babinet ?) afin de nous nuire. En tous cas, des erreurs aussi flagrants ne sont pas prêts de se reproduire !

Philippe M., de Nantes a dit…

Effectivement, toutes ces pétitions montrent une recrudescence de la subversion, dont nous pouvons constater des manifestations tous les jours ; je signe donc, pour la victoire de notre idéal commun

Anonyme a dit…

Et de m'exclamer bien fort : quelle heureuse initiative. Et comme dirait le Général : et vivent la France!!!!

Anonyme a dit…

Ah ! Que j'aimerais signer cet appel salutaire et probablement salvateur. Pourtant, je m'interroge.

Quelque chose, en effet, me chiffonne le neurone droit mais je ne sais pas quoi.

Aussi ai-je décidé de lancer à mon tour un appel auprès de mes proches et moins proches qui ont toujours été de bon conseil dans les moments difficiles :

« Dois-je signer cet appel hippopotable ? »

Quand j'aurai mille signatures favorables, ma religion sera faite et j'apposerai mon paraphe au bas de votre appel qui à première vue me paraît indispensable, quoique.

KA.

Anonyme a dit…

Je signe dès à présent. Car demain, peut être il sera déjà trop tard.
Et, ni une ni deux je cite la phrase du célèbre poète Eugène Lacrosses :
"C'est parce qu'hier nos aïeux firent ce qu'ils firent que nous demain, auront à faire ce que nous nous devons de faire !"

1 des 4 m a dit…

avec toutes ses signatures anonymes, c'est sur on va y arriver . Vas y Paulo !!

A La Piscine a dit…

Je signe et je signe encore !

François a dit…

Je signe, parce que toutes ces pétitions électroniques, c'est un désastre écologique!

anne o'neeme a dit…

Je ne sais pas écrire : puis-je signer d'une croix ou de l'empreinte de mon pouce ?

BertranD a dit…

Ca n'a rien à voir mais je viens de visionner un court métrage qui m'a énormément fait penser à ton style d'humour.
C'est là : http://www.rue89.com/2008/06/25/torture-do-it-yourself-le-manuel-damnesty
Et c'est excellent.
Comme ton blog.
PS : moi, je contresigne !