dimanche 10 mai 2009

La France possède-t-elle l'arme "Super H" ?

On le sait, la domination économique, culturelle et militaire des Etats-Unis d'Amérique (USA) est dûe essentiellement à leur supériorité dans des domaines tels que l'économie, la culture ou encore l'armement.
Il est difficile pour des pays médiocres comme le notre de rivaliser avec cette "superpuissance" dans ces trois domaines (bien que, dans la sphère culturelle, ce blogue soit un atout qu'on nous envie de Minneapolis à Salt Lake City).

Il existe tout de même un domaine dans lequel la France pourrait avoir sa chance de surpasser nos rivaux et amis d'outre-Atlantique, pour un coût modique : celui des "Super-héros".

Après tout, nombre de nos jeunes gens et jeunes filles ne demandent qu'à se faire bombarder d'ondes electro-radioactives ou à plonger en slip de bain dans des cuves de produits chimiques expérimentaux pour développer des "super pouvoirs" qu'ils et elles mettraient ensuite au service de notre nation.



Ce que pourraient être des "super-héros" à la française (vision d'artiste)



Est-il possible que cette idée lumineuse ne soit pas qu'un lubie de plus de nos collaborateurs désœuvrés ? Est-il imaginable que le gouvernement ait déjà mis en place un plan secret visant à rattraper notre retard en matière de super-héros ?
Le contraire serait en vérité surprenant, quand on se souvient de la clairvoyance de nos dirigeants dans d'autres domaines tels que le réseau autoroutier, l'aérotrain ou les avions renifleurs.

Nous avons donc confié à notre reporter, Raymond Cartier, la mission de découvrir et si possible d'infiltrer le saint des saint de l'élite nationale.


Qui sont ces jeunes-gens récemment recrutés par le ministère des Anciens Combattants (sous le titre suspect de " Responsables technique auprès du chef des services génraux à la direction administrative de la normalisation des effectifs de rang 2 pour Clermont-Ferrand et la Nièvre") ?
Quel est leur rôle réel ? Pourquoi ces étranges lunettes ?


Nous publierons dans les semaines qui viennent les résultats des investigations de Raymond Cartier. Attendez vous à être surpris, autant que nous l'avons été lorsque nous avons découvert ses notes de frais.



(réclame)

4 commentaires:

pianovert a dit…

Bonjour Paul,

je lis avec stupéfaction l'entame de votre article. Vous me décevez beaucoup, Paul.
La grande tenue morale de votre blogue, que j'ai récemment découvert, m'a immédiatement séduit. Et voilà qu'aujourd'hui vous manifestez un esprit défaitiste, en qualifiant notre beau pays de "médiocre". Comment pouvez-vous oublier que c'est la Terre de Notre Général ? Allons, reprenez-vous mon garçon, je préfère penser que ce n'est qu'un moment d'égarement de votre part. Mais faites attention, l'esprit de désertion vous guette ! Ne persévérez sur cette voie dangereuse, je serais obligé de rédiger un courrier à votre rédaction.
Confiant dans votre capacité à réagir sainement, je vous présente mes salutations patriotiques.

Monsieuye Am Lepiq a dit…

N'oubliez pas, tout de même (rendons grâce à nos vieux héros) :

— SuperUbu (colonel en Pologne)
— SuperVielle (Montevideo, Uruguay)
— & SuperDupont (camembert et béret basque)

(& Jean passe...)

Tertius a dit…

Cher maître,

Pourriez-vous corriger cette légère confusion orthographique qui vous a fait écrire "sein des seins" le mot "saint des saints"?

Fort joli lapsus, au demeurant, est-il dû à la poitrine opulente de quelque accorte secrétaire?

Paul a dit…

Tertius
Voilà qui est chose faite. Merci pour votre patriotique vigilance - nous craignons que cette faute, propre à semer le trouble chez nos jeunes lecteurs et à jeter le discrédit sur notre blogue, ait été introduit volontairement par nos ennemis, qui ne reculent hélas devant aucune vilénie. Leur accorder notre blanc sein serait une grave erreur.