mercredi 21 avril 2010

Hippopinion : votre avis nous intéresse

Améliorer sans cesse la qualité de ce blogue et notre relation avec vous, chers auditeurs : voilà ce qui nous préoccupe, quotidiennement, parfois au détriment de notre vie de famille et de notre santé.
Cette obsession malsaine nous a incite à vouloir en savoir plus sur vous et vos attentes. C'est pourquoi le professeur Leduc a travaillé sur diverses façons d'obtenir ces informations.



Merci à George Brochand-Lepoutre, de Marmande, qui a spontanément proposé d'être soumis au prototype d'Hypno-Testeur du professeur Leduc. Que sa veuve se rassure : le problème venait d'une simple inversion dans les branchements, un oubli vite réparé !

C'est finalement une solution plus rapide et ne nécessitant ni opératrice, ni pile au radium, qui a été sélectionnée. Venue d'outre-Atlantique, la technique des «sondages d'opinion» nous a semblée amusante et bon marché. Nul doute qu'elle sera fructueuse et nous permettra d'apprendre sur vous un grand nombre de sornettes.


Enquête Hippopinion : l'Hippopotable et vous


Merci de prendre quelques instants pour remplir ce questionnaire assommant. Soyez assuré que cette enquête est anonyme et que vous ne serez en aucun cas importuné par des messages publicitaires, normalement.





(réclame)

13 commentaires:

Philippe X (désirant rester anonyme), de Nantes a dit…

Amis gondoliers amis des poulpes et amateurs d'abats, attention :
Dans la grande lignée des vexations et ostracismes qui nous visent, ce soi disant questionnaire anodin est un piège pour nous forcer à nous dévoiler, pour ensuite nous montrer du doigt , nous lancer des légumes avariés à la figure et nous dénoncer à la police politique ;

Attention, Monsieur l'Hipppotable , ne nous poussez pas dans nos derniers retranchements, nous pourrions bien vous cracher notre encre ou venir chanter des barcarolles sous vos fenêtres !!

Vive les gondoles, les
calmars et les tripes !!

1 des 4 m a dit…

ou comment de façon habile et sans doute subliminale 50% des sondés aiment les poulpes et calmars ! Le retour de CHTULHU ??

Anonyme a dit…

enfin on s'intéresse un peu à nous.
pour la première fois, ma passion pour la cuisine des abats est révélée au grand jour !
merci l'hippo

tendrement
Étienne

Philippe M., de nantes a dit…

M. 1 des 4 m,
Ne voulez vous pas plutôt parler de CTHULHU ?
On peut être un Grand Ancien, et néanmoins a cheval sur l'orthographe ..
A propos, comment écrit-on Shub-Niggurath ?

Ysabeau a dit…

Jeune homme, sachez que je n'apprécie pas du tout de me faire traiter d'autre parasite !

1 des 4 m a dit…

à M Philippe de Nantes (que je ne connais pas d'ailleurs!)
sans doute mon accent ch'ti a-t-il fait fourcher ma prononciation et veuillez m'en excuser O grand stratège !
et si quelqu'un d'autre à une remarque sur les ch'ti ?

Martine a dit…

Je vous dis que je ne sais rien ! Cessez de m'importuner !

Arthur Rainbow a dit…

Grace au twitt de bonpourtonpoil (Depuis quand les girafes twitent ?) je viens de vous découvrir

Sachez que je compte des a présent acquérir un abonnement à votre magnifique journal de l'hippopotable via le service de ce grand pays communistque qu'est le fluxRSS !

Arthur Rainbow, qui aimerait bien que votre assurance lui rembourse les soins de zygomatiques, que vous venez de lui abimer ! (Comme si Raph ne les avait pas déjà assez attaqué comme ça!)

Anonyme a dit…

Je vous aime. Quand, où, comment ?
(Je n'oublierai point le jus de viande.)

Unknown a dit…

Anonyme :

Quand j'ai lu le message que
vous avez laissé, je me suis dit : que
voulez-vous ? Ruiner ma réputation
ou me séduire pour me faire chanter ?
Vous ne m'aurez pas.
Voulez-vous maintenant cesser de m'importuner ?

Loïs a dit…

Je viens de comprendre... Cthulhu... les Ch'tis... c'était donc ça! Mais c'est effrayant! Il faut alerter la population, mais comment faire. Ils ont certainement infiltré l'ORTF. Nous sommes perdus!

Nina a dit…

Cosmopolitan veut à tout prix ce sondage pour son édition de Juin. Des pistes aussi pour Vogue homme et Têtu.

fraise des bois a dit…

habitant à marmande, je me demandais bien où était passé monsieur George Brochand-Lepoutre...
merci de cet éclaircissement.