dimanche 28 octobre 2012

L'Hippopo-Madame : Nouveaux nouveaux animaux de compagnie

Chères auditrices, bonjour ! 

Tout d’abord, un grand merci à vous, qui avez voté en masse pour ce blogue dans le cadre du prestigieux « prix doré des blogues », ce qui lui permet de faire partie des dix finalistes dans la catégorie « Culture généraliste ». Les résultats seront annoncés le 14 novembre, si nous remportons le prestigieux trophée en matière plastique (tellement plus simple à entretenir !), nous vous ferons partager notre joie.
Merci aussi à vous, messieurs : mais si vous lisez ces lignes, il va être temps de retourner à une activité plus masculine, telle que la pêche hauturière, la conception de centrales hydro-électriques ou l’ingestion de cognac, car voici venu le jour de notre chronique destinée aux dames, demoiselles et, à la limite, hermaphrodites



Mais oui, c’est moi, Josiane Cartier, votre amie, confidente et même parfois compagne de beuverie (si par exemple vous lisez ce blogue tout en descendant une bouteille de vin de table). Je profite de ma demi-journée de congé mensuel pour faire un peu de repassage, rangement (les placards de ces messieurs sont un vrai capharnaüm, j’y ai même trouvé un huissier mort !), et surtout pour rédiger cet article.

L’idée m’en est venue en jouant avec ma Foufounette, hier soir. Etendue sur le sofa de la salle de repos, je la caressais en rêvassant, lorsque je me suis dit : «  mais pourquoi ne pas en faire profiter plus de monde ? »  Un article sur les NNAC (Nouveaux Nouveaux Animaux de Compagnie) s’imposait!

Josiane et Foufounette : une relation fusionnelle somme toute plutôt navrante.

Mais que sont les NNAC ? Vous connaissiez peut-être les NAC, Nouveaux Animaux de Compagnie : furets, iguanes, gerbilles, courgettes, pangolins. Lassé de ces bestioles souvent malodorantes et agressives, le public se tourne maintenant vers des amis à poils, à plumes ou à squame gluant d’un tout autre genre, sélectionnés pour leurs qualités morales éminentes. En voici une sélection faite à la hâte.

avec notre partenaire commercial Florilège

Combien de maisons seraient capables de résister au test des éléphants ?
Une question qui va désormais vous hanter.

1- Le myocastor



Ce rongeur a tout pour lui. Poil soyeux, caractère débonnaire, un solide bagage intellectuel
Prix de revient dérisoire (moins de 2,30 NF du kilo), entretien facile (passe à la machine), il a pourrait bien devenir l’animal domestique de demain
Son nom, choisi pour signifier sa (vague) parenté avec le sympathique et industrieux fabricant de barrages, masque habilement le fait que ce n’est rien d’autre qu’un genre de gros rat répugnant.


2- Le canard colorisé

« Riboflavine » ,  « souriceau congestionné », « poireau », «  cochon »  :
des noms poétiques pour des tons qui tranchent.

Le canard : banal, vieux-jeu, fade ? C’est le constat qu’à fait le Syndicat Interprofessionnel des Palmipèdes, après une étude démontrant que pour 87% des citadins, le canard est juste « un gros poulet qui sent la vase ». 
Il fallait réagir. Prenant exemple sur des industries qui plaisent aux jeunes, comme la motoculture ou l’onglerie, le Syndicat vient de lancer une gamme de color-canards aux teintes chatoyantes, qui va bien vite remettre cet oiseau amphibie à la pointe de la mode !

Chaque color-canard est vendu en kit :
un canard blanc + un pot de colorant ultra-adhérent au plomb.

3- Le cygne de tête

Un animal qui demande une tenue élégante et un port altier.
Autre palmipède, autre maîtresse : si le canard colorisé convient aux jeunes « dans le vent », le Cygne de Tête est destiné à un public plus exigeant - et plus fortuné. 
Une fois ses pattes serties sur la chevelure de sa propriétaire, il ne fait plus qu’un avec elle, lui assurant de ne pas passer inaperçu dans les réceptions mondaines et les autobus bondés.


4- Le crâne 

Norbert Broyé : le petit génie du crâne domestique serait en pourparler avec l’ORTF pour une série de dessins animés.


 N’en déplaise à certains, les crânes sont à la mode : tricots de corps, besaces, tasses à verveine, hochets pour bébés, drapeaux de flibustiers, tous ces accessoires se voient ornés du symbole de notre finitude.

Norbert Broyé, fossoyeur à Vanves, a eu l’idée d’en commercialiser comme animaux de compagnie. Le succès a été immédiat : cinq crânes vendus au cours des 27 dernières années, et des dizaines d’articles dans la presse régionale (mais sur de sujets différents). Calme, incitant à la méditation, amusant, non allergène, le crâne va-t-il détrôner le bichon dans nos appartements ?



5- L’éléphant volant

Représentation d’artiste de ce que pourrait-être un proboscidien ailé.

Les gens aiment les éléphants. Les gens aiment les animaux volants. Hi hi.
Partant de ce constat, et du fait que j’ai éclusé une demi bouteille de
whisky en écriavant cet article, je fais le pari que les éléphanys volants c’est l’avenir.
Bonnz nuiy les fills.

 Josiane


 (réclame)


10 commentaires:

Lepoilux a dit…

Faut-il mettre de la laque au cygne?
L'éléphant volant est-il disponible en rose?
Josiane pourrait-elle nous en dire plus sur sa foufounette?

Perugin a dit…

Merci à vous, Josiane, de rendre hommage à ce grand artiste trop rare à la télévision : Norbert Broyé. Norbert Broyé, le seul ventriloque muet comme une tombe, qui exerce son talent en utilisant la langue des signes...
Appelez le pour égayer vos enterrements de vie de jeunes filles ! Succès garanti...

Anonyme a dit…

De la laque au cygne, M Lepoilux ? Pourquoi pas ! Après tout, les Chinois le font bien avec les canards....

Lepoilux a dit…

Navré, Monsieur Pérugin, (au fait, a-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse?) mais une indiscrétion anonyme et gouvernementale au plus haut niveau me fait savoir que Mr. Broyé, fossoyeur à Vanves, a été interpellé par la Maréchaussée alors qu'il roulait à tombeau ouvert.
(Bon, là, j'ai quand même un peu honte...)

Le Moine bleu a dit…

Je trouve profondément choquante la photographie que vous produisez montrant cette ménagère lubrique exhibant d'une main ferme les attributs virils de ce pauvre myocastor.
Vous dépassez les burnes.

Le Moine bleu a dit…

Pardon : les borgnes !

seb haton a dit…

Si le canard est laqué, le myocastor acaule est aqueux, je gage.
sébastien h.

François a dit…

Bonjour,

J'ai acheté le mois dernier un myocastor. Et il me revient bien plus cher que 2,30 NF par jour !

Puis-je passer une annonce dans votre revue pour m'en débarrasser. Par avance merci.

Veuillez recevoir, etc [vous compléterez Mlle Josiane]

mutuelle animaux comparer prix a dit…

les animaux de compagnie en vetement comme la robe cygne ca en jette!

Sophia

Anonyme a dit…


Josiane, Fais les valises !