mercredi 30 septembre 2015

L’Hippopotable « nouveau style » est arrivé

Chers auditeurs, chères auditrices…

«La patience est une vertu, et celui qui sait attendre son heure prend le chemin le plus serein vers la mort»

 Combien de fois au cours de l’année écoulée avez-vous « cliqué » sur votre récepteur, afin d’y découvrir une nouvelle mise à jour de ce blogue ? Espérance toujours déçue. Même en tournant encore et encore le bouton de fréquence, impossible de capter l’Hippopotable. En était-ce fini de ce blogue ? Sa devise «rabâcher sans cesse» était-elle tombée en désuétude ?
On aurait pu le craindre.

Mais, comme le papillon dans sa guérite, comme le comédon dans sa pore, l’Hippopotable attendait le moment propice pour refaire surface, éclatant de couleurs et ivre de vie.

C’est aujourd’hui avec fierté et un léger mal de dos que nous vous accueillons dans cette version colorisée et entièrement optimisée de votre blogue favori.

L’équipe qui a fait ses beaux jours est toujours là, mais rajeunie et revigorée grâce à une méthode américaine ! Chatoyante, voire aguichante, elle vous invite à la suivre pour une visite guidée.

Danielle Génault, notre assistante, et Josiane Cartier, notre sémillante rédactrice, surprises au sortir de la conférence de rédaction.

Raymond Cartier, Jean Farran et Jacques Courtois, nos infatigables reporters, sont sur la brèche dès 10h15 du matin.

Nos nouveaux bureaux modernes et fonctionnels permettent de travailler efficacement.


UN CONTENU ADAPTÉ AU MONDE D’AUJOURD’HUI

Il va de soi que la réforme de ce blogue n’est pas seulement cosmétique. D’importants changements auront lieu concernant le fond. 
Notre crédo est désormais simple : des articles à la fois plus courts et mieux écrits, évitant les sempiternelles sentences moralisatrices, pour en finir avec les phrases interminables trop souvent lues dans la version précédente de ce blogue, émaillées de digressions parfois lourdes, qui, à l’instar des discours fleuves d’un Auriol ou d’un Coty, finissaient par lasser nos lecteurs les plus jeunes et faisaient décrocher 83,5 % des moins de 55 ans  - selon un sondage effectué par nos soins au lendemain du fameux dossier de Jean Farran sur les moteurs deux-temps (un article très complet qui nous avait valu les félicitations de la Direction de l’Equipement de la Creuse, ceci-dit) ; place à des formules ciselées, des slogans choc, où quelques mots soigneusement choisis pour leur impact sur l’hypothalamus de nos auditeurs, comme «pangolin» ou «moufle» sauront captiver un public sans cesse croissant et retenir au sein de nos colonnes la fine fleur de l’intelligentsia de demain, qui saura apprécier notre pertinence et notre concision.

Le choix de notre iconographie, lui aussi, sera drastiquement revu.

Finies, les photographies en noir et blanc avec des moustachus manipulant des crânes


Le nouvel Hippopotable est gai, coloré, féminisé, pimpant, pimpant.
Nous espérons que cette nouvelle version de votre blogue saura vous charmer, et également que René Leduc va retrouver au plus la clé de la remise dans laquelle il a malencontreusement enfermé son épouse Danielle. 
N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, souhaits, suggestions et conseils de serrurerie.


Actualité commerciale



11 commentaires:

Anonyme a dit…

J'exulte. Cependant, je crois bien que "pore" est masculin.
Golgloth (Gif-sur-Yvette)

Paul Martin a dit…

Vous avez raison, comme dans 99% des cas, le 1% restant étant simplement considéré comme « mal documenté ». Je remplis le formulaire bistre destiné à notre service « prompte correction » : il ne reste plus qu’à attendre qu’il soit visé par le comité de surveillance grammatical et dès la réunion du groupe d’optimisation de mai prochain, la correction sera validée, il suffira alors de transmettre une note mauve au reprotypographe (qui travaille le premier jeudi du mois) pour que le processus de publication de l’erratum soit lancé.

lemok a dit…

Jour,

J'ai beau actualiser la page, je peine à trouver la preuve de ce concept nouveau appelé "concision". Aurais-je été crédule ?

http://audiolemok.blogspot.fr/

Anonyme a dit…

Enfin le retour !

Jean-René Demessandre a dit…

Cher Monsieur Paul,

Où trouver un récepteur couleur pour profiter de la nouvelle version de l'Hippopotable, et si oui, est-ce le même prix ? Parceque j'habite à Vierzon, voyez-vous.

Anonyme a dit…

La France des Valeurs est enfin de retour. Vive l'Hippopotable, vive de Gaulle !

Lepoilux a dit…

Je vous renouvelle mon assiduité, bien que l'attente fut longue; j'attends, en contrepartie, des articles dignes de votre lectorat.
Vous saurez, à n'en pas douter, dynamiser votre rédaction: il ne suffit donc pas de repeindre la grisaille, il faut du fouet.

François a dit…

Joie et allégresse ! Josiane et Danielle sont de retour !

J'ai crains un moment que toute votre équipe était partie sur l'un de ces programmes radiophoniques en modulation de fréquence. Grand dieu non, vous êtes là, et je peux à nouveau vous recevoir sur mon poste en grandes ondes.

Merci l'hippopotable !

John Warsen a dit…

«La patience est une vertu, et celui sait attendre son heure prend le chemin le plus serein vers la mort».
Certes. Je n'en disconviens pas, bien que la consommation quotidienne de 2 paquets de Craven A sans filtre me permette de tricher un peu avec cette échéance redoutée en me rapprochant du terme échu.
Nonobstant, je tiens à vous signaler qu'il manque le conjonctif "qui" entre "celui" et "sait".
Si vous pouviez transmettre dans les meilleurs délais cette correction à vos typographes... Je suis un peu scandalisé que cette coquille émaille nos retrouvailles après un si long silence.
Cordialement.

zorg rabigrao a dit…

J'exulte aussi. Très sincèrement merci. Il était temps, la détente en son pontet était déjà à mi-course. Ouf.

Ian a dit…

Quelle joie.
Je craignais que l'équipe ne se se soit exilée sur une île perdue, ne disposant même plus d'un bélinographe pour communiquer avec le vaste monde.