jeudi 2 novembre 2006

Un véritable défi sportif

C'est un nouveau sommet dans la pratique cynégétique que vient d'atteindre Jean Farran, lors d'un safari africain.
Notre collaborateur, délaissant antilopes, buffles et autres pangolins, gibier trop commun à son goût, a en effet décidé de tirer le "Mokwepé" (comme le nomment les indigènes), ou "blindé de la savane" (comme le nomment les ingénieurs), c'est à dire sa majesté le rhinocéros.



Pour adresser vos condoléances à Simone, la veuve de Jean,
vous pouvez les envoyer à l'Hippopotable qui transmettra.





(réclame)

6 commentaires:

Charles de Gaulle a dit…

pour Simone

Dans l'épreuve tragique qui vous accable, je souhaite vous adresser mes condoléances les plus sincères et les plus attristées ainsi que l'hommage de mon profond respect à la mémoire de Jean.

Paul a dit…

Soyez assuré que nous lui transmettrons, cher Général.

l'Horreur des marais a dit…

Chère madame,
permettez-moi d'endosser ici "l'habit du fâcheux", d'adopter la posture de "l'empêcheur de tourner en rond", de mettre le doigt "là où ça fait mal" et de vous faire part de mon profond désarroi ainsi que de ma déception la plus vive.
Feu notre ami Jean a failli. Bel et bien failli.
Que sa mort soit un exemple pour tous ceux pour qui la cruauté envers les animaux n'est autre qu'un innocent passe-temps doublé d'une source d'excitation sexuelle des plus suspectes bla bla bla bla bla bla.
Chacun sait qu'on ne s'attaque pas impunément à sa majesté le rhinocéros, et que ce brave Jean aurait dû prendre soin de se munir d'une balle de golf dum-dum.

Paul a dit…

D'accord pour que vous endossiez l"habit du fâcheux", mais n'oubliez pas de lui rendre sinon il va prendre froid.

le fâcheux a dit…

Laissez donc mon habit là où il est.

l'habit a dit…

Et moi, je vous dit merde !