vendredi 27 juillet 2007

Les vacances de Jacques Chirac

Vous êtes nombreux a avoir manifesté votre intérêt pour notre offre "Chirac à votre service".

Mais cette opération tarde à se mettre en place. Plusieurs d'entre vous nous ont déjà écrit afin de manifester leur mécontentement, certains exigeant même le remboursement des sommes versées (malheureusement déjà dépensées en matériel de bureau et bouteilles de limonade).

"Pourquoi, alors que les élections sont déjà passées depuis plusieurs interminables mois, n'ai je toujours pas bénéficié des services de Mr Chirac, que j'avais réservé pour garder mon Yorkshire Couki pendant la deuxième quinzaine de juillet ?" s'interroge légitimemement madame Yvonne Levert, d'Oust.
"Quand Jacques Chirac viendra-t-il me jouer de l'harmonica ?" demande le petit Marcel Frechinon, de St-Gront les Suffres.
"Si Chirac n'a pas installé ma charpente d'ici le 5 août, je vous envoie la machine à baffes", menace Thierry Froncé, de Lille.

Nous aimerions satisfaire tous ces clients, en particulier monsieur Froncé et son équipe de maîtres-chien. Mais cela nous est actuellement impossible, Jacques Chirac étant parti en vacances pour une durée indéterminée.

Notre sémillant reporter, Raymond Cartier, est parvenu au péril de sa vie à prendre quelques instantanés qui convaincront les plus sceptiques de la véracité de nos dires.



Dans le train corail Paris-St Marsac sur Pougre.
Comme à son habitude, Jacques Chirac met une ambiance du tonnerre.


Elles craquent toujours pour lui.



A Saint-Marsac sur Pougre : l'ancien maire de Paris et fondateur du RPR
salue les majorettes du "Topless Brass Band" sous le regard approbateur des élus locaux.



Au même moment à Paris : Bernadette n'a pu se joindre à son mari,
retenue par de proches collaborateurs de ce dernier qui improvisent une amusante "danse de la squaw".





(réclame)

5 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est une honte, un scandale. J'exige un Jobert et un Rocard en remplacement, afin d'agrémenter mon jardin.

Ter a dit…

Et ce n'est pas tout, je suis aussi en possession de photographies montrant ce tire-au-flan en promenade sous les palmiers avec un repris de justice,
un certain Saddam Hussein à la moustache pour le moins déplaisante.

Avouez, monsieur Paul, qu'il y a de quoi crier à l'escroquerie... Personnellement je ne vis pas dans la gêne, mais des particuliers moins scrupuleux pourraient réclamer des dommages et intérêts.
Et je ne connais rien de plus venimeux qu'une morsure d'avocat.

Philippe M. de Nantes a dit…

Effectivement c'est scandaleux
mais on ne peut pas lutter : mr Chirac a accepté un poste de manager pour super héros : sur la photo visible ici, on peut le voir à la conférence de presse de l'"Homme d'ébène" , expliquant à la presse que les dégats occasionnés au magasin SUMA de Bouchamps les Craon étaient dus à la poursuite d'un super-vilain, et que tout serait remboursé par la fondation des pièces jaunes.

Bref, il est bien trop occupé pour venir préparer mon barbecue comme c'était prévu (il parait qu'il est imbattable pour les merguez)

à bientôt

Ranx a dit…

Un Rocard sinon rien !

Leila Zhour a dit…

Bravo pour ce blog décalé !
J'y respire bien ...
LZ