mercredi 18 juillet 2007

Quelques statistiques et une mise au point

Nous n'avons pas pour habitude de détailler les coulisses de ce "blogue". Pudeur ou goût du secret ? Un peu des deux, sans doute, auquel il faut ajouter une bonne dose de je m'en-foutisme.

La semaine dernière, cependant, nous avons réalisé notre grande enquête trimestrielle sur l'audience de "l'Hippopotable". Et les résultats nous semblent préoccupants - ce qui nous amène aujourd'hui à enfreindre cette loi non écrite.



Un dispositif ultra-moderne mis au point par le professeur Leduc
nous permet d'évaluer en temps réel l'audience de ce blogue.



Les chiffres semblent encourageants de prime abord : une augmentation constante du nombre de nos auditeurs permettent de parler de "relatif succès", voire de "résultat non nul" de ce blogue. Certains jours, il se connecte plus de personnes à "L'Hippopotable" que la population d'une petite ville de province (1).

Les données sont analysées par notre ordinateur
puis imprimées sur de magnifiques nappes en papier.


Mais une analyse plus fine des données montre plusieurs phénomènes inquiétants, et même irritants.

Tout d'abord, l'argent ne rentre pas. Malgré la qualité de nos produits, nos recettes sont faibles. "Nulles" serait même un épithète plus approprié.

Surtout, les raisons qui amènent certains auditeurs à se connecter à ce blogue sont pour le moins confuses. La liste des mots-clés qui mènent à ce blogue contient évidemment des éléments très pertinents, tels que "avion atomique", "Danielle Génault", "jeux slips gratuit" ou encore "complot". Mais cela ne doit pas occulter la triste réalité : la majeure partie sont "hippopotame " et ses dérivés ("transhumance hippopotame", "accessoire hippopotame", "porte manteau hippopotame", etc.)

Il nous faut donc une fois pour toute clarifier le principe suivant :

En aucun cas "Un Hippopotame n'est pas une table" ne traite de la vie, du régime, de la sexualité, des biens, des coutumes, du régime alimentaire, des couvre-chef, des cérémonies, des films ou de la religion des Mammifères Cétartiodactyles du clade des Cétongulés - ces fameux Hexaprotodon, qu'ils soient liberiensis ou madagascariensis, aussi connus des services de police sous le nom d'Hippopotamus amphibius voire lemerlei.

Que sa longueur totale soit en moyenne comprise entre 3,7m et 4,6 m, qu'il puisse peser jusqu'à 4,5 tonnes, cela ne nous regarde pas.

Ne comptez pas non plus
sur ce blogue pour vous apprendre qu'il peut courir jusqu'à 30 km/h et que sa peau est particulièrement fragile.

Et si vous voulez savoir quel est la durée de sa gestation (227 à 240 jours) ou sa longévité (40 ans), rendez-vous plutôt au jardin zoologique de votre ville avec un chronomètre.

Nous espérons que cette mise au point suffira à faire cesser cet afflux de visiteurs importuns. Messieurs les responsables de "Google" et autre "Yahoo" qui nous lisez, merci d'adapter votre programme afin de remettre les hippopotamomanes dans le droit chemin.


Par ailleurs, nous aimerions rencontrer les 1,75% d'auditeurs qui arrivent ici en tapant "il n'est pas de cette trempe" afin de leur prouver le contraire.



Ne vous attendez pas à voir ce genre d'image sur notre blogue.



(réclame)



(1) St Ambroise sur la Crou, commune rurale du Béarn. Intra muros.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Or donc, nous n'apprendrons pas en ces lieux s'il est vrai,comme le prétend la légende béarnaise, que l'hippopotame n'a pas d'arêtes.
D'autant plus que le dernier hippopotamologue de renommée internationale, j'ai nommé Robert-André Leduc, a disparu corps et biens lors de la suppression du cadastre de la commune de St Ambroise sur la Crou.

KA

raphael a dit…

Même pas les liberiensis... Quand je pense au temps que j'ai passé sur ce blogue à me baigner dans le fourvoiement le plus total...

Paul a dit…

Nous espérons, cher monsieur Raphaël, que vous y aurez tout de même glané quelque information pertinente, ne serait-ce qu'à propos des complots du Club des Sept ou de l'insaisissable Babinet.

Mr Ka : nous reviendrons à l'occasion sur les raisons de la mystérieuse disparition de St Ambroise sur la Crou des cartes IGN.

DB a dit…

S'il faut dire pourquoi on est là, il me semble, mais sans en être sur, que c'est par un lien sur le site de Monsieur KA, ou un commentaire laissé, ou que sais-je d'autres...

lunembul a dit…

Excusez-moi monsieur, mais je cherche des informations sur la fragilité intestinale des hippopotames en période estivale.
En effet j'ai garé le mien sur mon balcon et il salit tout car le saviez-vous ? quand l'hippo fait caca il agite sa petite queue dans un plan vertical, laquelle queue passe devant son anus, laquelle agitation provoque une projection sphérique de matières.
Or, dans la susdite sphère, il y a souvent mes voisins Mr et Mme Babinet.

Si vous avez des informations sur le traitement - si possible homéopathique, je vous remercie de me le faire connaître.

Merci

figarella a dit…

moi je chercher un modèle de table , plutôt petite ....en formica kaki , je vais zieuter sur le site du BHV ....

philippe a dit…

Monsieur Paul,
Je suis vraiment frappé par la modernité de votre blogue, et profondément admirateur de la vigilance que vous portez à notre quotidien, et à votre regard sur toutes ces merveilles technologiques d’aujourd’hui qui nous transportes vers ce futur atomique et béat dont nous rêvons tous.
Votre élégance naturelle de fumeur de pipe reflète d’ailleurs l’élégance du choix des articles de nouveautés que vous nous proposez.
Quel bienheureux hasard m’a emmené vers vous ? Non ce n’est pas une recherche anxieuse sur les mœurs ou mensurations surprenantes de ces ravissants mammifères que sont les hippopotames, mais cela aurait put- être car sans me pousser du col je partage avec vous cette saine curiosité sur la modernité, la complexité de ce monde qui nous entoure. Non c’est les conseils avisé de l’élégant (aussi) Mr Ka.
J’arrête la, ne voulant pas tomber dans trop de viles flagorneries envers vous et votre travail de découvreur de futurs. Continuez à nous offrir moult raisons de croire en lui.
Heureux d’être votre ami, tout simplement.

Philippe.

Clot... Lemerle ! a dit…

...voire lemerlei...

eh bah avec ça, si je récupère quelques uns de vos lecteurs éconduits, c'est que vraiment le mien, de blog, il est nul :)

BertranD a dit…

Menteur, Saint Ambroise sur la Crou, n'est pas dans le Béarn, mais juste au bord... à un jet d'hippopotame...