vendredi 28 septembre 2007

L'opéra de fraîcheur de l'Hippopotable : Gilberte

Notre collaborateur Jacques Courtois a reçu hier un pneumatique d'un de nos plus fidèles auditeurs, René Portillon (1).
Celui-ci écrit : "Les nouvelles transmises par votre blogue sont toujours pour moi une source d'émerveillement et une matière à réflexion. Toutefois, je regrette que, depuis la disparition de votre série télévisée, la distraction n'y ait plus sa place. Pourriez vous publier une petite série illustrée, à l'instar de vos confrères "Jour de France" avec "Azor", du talentueux Coq, ou "L'Humanité", avec "Pif le Chien" du portugais Arnal ?"

Votre suggestion est excellente, René. Mais à l'heure de la deuxième chaine couleur et de la haute-fidélité, une série illustrée nous a semblé un peu "vieux jeu". Regardant outre-Atlantique, où l'avenir s'écrit en lettres de néon, nous avons décidé de mettre au goût français les "Soap-Opéras" qui remportent là bas un vif succès.

Nous avons donc la joie de vous présenter le premier épisode de notre "Opéra de fraîcheur", sponsorisé amicalement par une grande marque de déodorants.





(1) Il l'a reçu de plein fouet sur la nuque. Amis auditeurs, une fois de plus : merci de ne pas mettre dans vos pneumatiques d'objets lourds tels que figurines napoléoniennes en plomb ou boules de pétanque.
Nos amitiés à Jacqueline Courtois et à ses huit enfants ; nous espérons que la lecture de cet "opéra de fraîcheur" les distraira un moment dans l'épreuve qu'ils traversent actuellement.

4 commentaires:

raphael a dit…

"Cela" : quelle pudeur exemplaire , pour une collègue de travail exceptionnelle ! Et quelle révolution technologique... A quand les désodorant en spray ? Peut-être dans le prochain Marabout Flash "spécial anticipation d'un futur ordinateurisé" !

Anonyme a dit…

Rah ! la vision de Gilberte dans sa baignoire !
Gabrielle d'Estrée et sa sœur n'ont plus qu'à se rhabiller.

KA.

Jerome a dit…

La deuxième chaine couleur n'aura jamais lieu ! Nous ne laisserons pas passer pareille hérésie ! Ivanhoé n'a pas été tourné pour être vu en couleurs, non mais ! Elles n'existaient pas au Moyen Age.

Quant aux divertissements, je ne suis pas contre, pourvu qu'ils fussent de bonne qualité, éducatifs et patriotiquement corrects.

Sébastien Jacqmin a dit…

Je découvre à l'instant votre Univers Onirique et prolifique.
Je reste avec un sourire tout le temps de la lecture. J'adore. Merci!