samedi 6 mars 2010

L'Hippopo-madame est né !

Nous vous l'avions annoncé, et nombreux sont les médias nationaux et étrangers qui ont relayé cette bonne nouvelle : «Un Hippopotame n'est pas une table», à l'occasion de la journée de la femme, a entrepris de féminiser son équipe.


L'Hippopotable aime les femmes, et elles le lui rendent bien !



Après une sélection rigoureuse (voir notre précédent billet), nous avons donc recruté une jeune femme qui nous a semblé particulièrement compétente pour mener à bien cette délicate mission : donner à ce blogue la touche de féminité qui lui manquait pour conquérir de nouvelles lectrices, et ainsi poursuivre sa noble tâche : instruire en distrayant, même les dames !


Nous vous présentons donc avec fierté notre charmante nouvelle recrue, mademoiselle Josiane Cartier.


Avec une telle beauté dans notre équipe,
personne ne pourra plus qualifier ce blogue de «misogyne».


La nouvelle composition de notre blogue, rajeuni et féminisé.



Une femme, oui, mais pour quoi faire ?


Nous entendons déjà les sarcasmes de certains mauvais coucheurs : «cette Josiane est certes charmante, mais elle est vouée aux taches subalternes : café, duplicatas à alcool, petits travaux de secrétariat».

Ces tristes sires se trompent lourdement ! Notre volonté de donner aux représentantes du beau sexe une place de choix est réelle. Et de plus nous avons déjà la charmante et irremplaçable Danielle Génault pour ces travaux si féminins.

Un curriculum vitae remarquable

Josiane est major de HEC Jeunes Filles. Egalement titulaire d'un diplôme de journalisme de la prestigieuse université américaine de Stanford, elle parle couramment six langues, dont l'araméen et le syriaque, et pratique le Tae-Kwon Do et le lancer de marteau. Elle a été lauréate deux années durant du prix «Maurice Druon» de la meilleure nouvelle et est «Miss Bikini 1963» de Saint-Jean de Monts. Elle a récemment relié Mauléon à Oulan-Bator aux commandes d'un monomoteur de sa conception et de sa fabrication, et consacre ses loisirs à l'étude de l'interaction faible entre quarks et leptons. Enfin, elle sait confectionner de délicieux cakes aux fruits, ce qui lui a donné l'avantage sur les autres candidates finalistes, en dépit de son handicap dans le domaine de la couture.

Nous l'avons donc immédiatement affectée à des travaux à la hauteur de ses nombreux talents :


Transporter des dossiers depuis les archives jusqu'au bureau de Jean Farran. Ils doivent être ensuite classés par ordre alphabétique.


Répondre au téléphone : «Non, monsieur Cartier est au café. Puis-je prendre un message ?»


Assister Danielle Génault dans le choix du tissu pour les rideaux du fumoir de ces messieurs.


S'initier à l'art de la dactylographie avec l'aide de Danielle Génault (et sur la nouvelle Leduc-128 Atomlux )



(Reportage : Jacques Courtois)


Tout cela est bien joli mais en quoi cela va-t-il changer le contenu de ce blogue ?

Outre ces nombreuses fonctions, qui suffisent à remplir son mi-temps (62 heures hebdomadaires), Josiane Cartier a émis le désir de prendre la plume afin d'écrire elle-même quelques articles. Un grand éclat de rire a accueilli cette proposition saugrenue, puis Jean Farran s'est exclamé : «Eh bien, chiche, mon poussin ! Mais à la condition que vos articles soient relus par un prêtre

Jacques Courtois, notre responsable commercial, a immédiatement compris le bénéfice que l'Hipppotable pourrait tirer de cette nouvelle série d'articles écrits par une femme. Grâce à lui, notre nouvelle rubrique " Hippopo-Madame" sera donc sponsorisée par des partenaires qui connaissent et apprécient ces dames.

Voici le troisième numéro * de ces suppléments féminins. Mesdames, bonne lecture ; messieurs, vous pouvez profiter de ce moment pour réparer votre voiture ou faire votre PMU.



En partenariat avec WASHMATIC



FÉMINISME ET MODERNITÉ : LE NOUVEAU RÔLE DES FEMMES

(Le texte original de Mlle Cartier, malheureusement un peu ardu pour un lectorat féminin, n'a pas été jugé publiable en l'état ; nous l'avons donc remplacé par un choix de textes originaux tirés d'un publi-reportage Moulinex de 1957)





Une image révolue du rôle de la femme




La femme moderne


Rendez vous très bientôt pour un nouveau numéro d'Hippopo-madame !



* Les deux premiers articles de Josiane Cartier, portant sur «l'organisation sociale chez les Mosuo du Sichuan : matriarcat ou gynocratie ?» et sur «la notion de résilience étendue aux victimes de violences conjugales», n'ont pas été publiés, ayant été jugés ennuyeux par les membres plus expérimentés de notre équipe.


(réclame)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce blogue affichait déjà, depuis quelque temps, une nette tendance à la fainéantise revendiquée et l'on voit par là que la vente d'ouvrages tels que le Droit à la paresse continue de faire des ravages au sein de notre belle jeunesse.
Voilà désormais qu'il ouvre ses colonnes à la gent féminine !
Mesdames, un peu d'humilité, je vous prie. Ne sombrez pas dans le piège provocateur que vous tend le propriétaire de cette feuille de chou pixellisée, probablement endoctriné par la cellule bolchevique de Lille et environs. Sachez garder cette place qui est la vôtre et que vous tenez si bien, laissez vos maris diriger le monde, servez-leur une bière avec ce qu'il faut de faux col, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Marcel Radar, premier secrétaire du comité de soutien à Alain Peyrefitte, section Roubaix.

Janique a. a dit…

Bravo pour ce recrutement, qui est à mon sens un grand pas vers la libération de la femme!!

Je remarque toutefois que le patronyme de cette nouvelle collaboratrice peut laisser planer un doute sur la rigueur de votre sélection : le fait qu'elle porte le même nom que l'excellent Raymond Cartier me fait soupçonner un rien de favoritisme. Pouvez-vous nous certifier qu'il ne s'agit là que d'une coïncidence ?

Bien à vous,
Janique

PS : ne vous méprenez pas : je ne suis nullement aigrie du rejet de ma propre candidature. Je pense simplement que votre lectorat doit être sûr que votre blogue demeure fidèle à ses principes de droiture et d'impartialité.

Ysabeau a dit…

C'est merveilleux ce recrutement. Il manquait en effet une petite touche féminine à ce blog pour être parfait. On va enfin avoir des sujets intéressants comme l'élevage des marmots, le mettage de rouge à lèvres ou encore le portage de gaine.

Monsieuye Am Lepiq a dit…

J'aimerais introduire ici
(ou : comme Mimi sait)
« le Quart d'Heure de Poésie » :

Hélas ! mais l'idée de la femme
Se prenant au sérieux encor
Dans ce siècle, voilà, les tord
D'un rire aux déchirantes gammes !

Ne leur jetez pas la pierre, ô
Vous qu'affecte une jarretière !
Allez, ne jetez pas la pierre
Aux blancs parias, aux purs pierrots !


Jules Laforgue
L'Imitation de Notre-Dame la Lune