mardi 9 octobre 2007

L'opéra de fraîcheur de l'Hippopotable (2) : Agnès

Nous poursuivons aujourd'hui notre nouvelle série culturelle sponsorisée par une prestigieuse marque de soins corporels, avec les aventures cynégétiques d'Agnès.





3 commentaires:

Anonyme a dit…

Agnès est un bon fusil.

Un éloge de la transexualité ! Ici ! Quel scandale !
À quand un reportage de notre ami Raymond Cartier sur des parties carrées réunissant éléphantes et rhinocéros, pendant qu'on y est !?

(J'ai des photos exclusives, laisser message ici. Livraison par porteur exprès. Discrétion assurée. )

Ranx a dit…

Je ne voudrais pas tomber dans une vulgarité de comptoir (allez, si) mais depuis qu'elle se savonne, Agnès est elle devenue un bon coup ?

Tertius a dit…

En fait, cet épisode c'est la remise au "goût du jour" de "L'amant de Lady Chatterlay" de D.H. Lawrence (et pas T.E. Lawrence, à moins que vous ne préfèreriez les beaux bédouins et le sable chaud)