vendredi 18 juin 2010

France-Mexique : souvenons-nous de l'appel du 18 juin

A l'heure où la tension est la plus vive entre la France et son voisin d'outre-mer, il est du devoir de ce blogue de rappeler à la mémoire des plus revanchards de nos concitoyens que la patrie de Zapata a toujours compté parmi nos fidèles alliés et soutiens.


Souvenez-vous : c'était il y 30 ans déjà. Le général de Gaulle lançait son fameux appel du 18 juin. En France, l'indifférence était presque totale.

Au contraire, au Mexique, de Caracas à Luxembourg, la foule se soulevait en masse contre l'occupant.




















Portant des portraits du général, chantant et dansant dans les rues de Lima, les fameux mariachis entonnaient «viens poupoule» en l'honneur du «Petit Caporal».

 Souvenons-nous de cet élan qui rapprocha nos peuples et hâta la défaite de nos ennemis. Oublions nos haines, oublions notre amertume, et renouvelons notre fraternité à nos amis du «pays du matin radieux»









Dans les stades aussi les maures organisaient des manifestations spontanées en soutien au «Petit Père des Peuples».



NDLR
Malgré le soin que nous apportons à la rédaction de ces articles, quelques imprécisions peuvent s'y glisser. Nous sommes toujours à la recherche d'un historien compétent pour relire nos chroniques. Merci de déposer vos candidatures.


(réclame)

7 commentaires:

Lepoilux a dit…

Sur votre première bélino (fichtre, en couleurs!) l'observateur attentif et épris des civilisations pourra reconnaître des "Vous,vous, hélas", instrument incantatoire des Grands Prêtres de ces tribus précolombiennes.

Sur la troisième image, les chapeaux des indigènes rappellent leur forme ainsi que l'attachement de ces peuplades à leurs naïves superstitions.

Lepoilux a dit…

Vous noterez, au surplus, l'influence grandissante de la culture française dans les contrées assistées, en admirant l'inscription profondément humaine de la deuxième illustration, dont la calligraphie reprend les pleins et les déliés qui ont fait les affres des garnements de ma génération et les bénéfices éhontés des sociétés des plumes "Baïonnette" et "Sergent-Major".

Virginie a dit…

Charles Deux Goals, priez pour nous...

Louis Guillaume Cousin a dit…

Nos chers amis mexicain et peruvien, risque de se revolter contre cette infamie.

En effet une coquille geographique et non medicale s'est glisse dans votre message.
La bonne ville de Li moi, se situe au Perou et non au pays des sombre heros.

Virginie a dit…

La pelle du 18 juin : "Footu pour footu, autant aligner les râteaux."

Insp. Clouzot a dit…

Que faisiez vous dans la nuit du 5 au 6 Mai 2010 entre 5h26 et 6h15 cher Monsieur Louis Guillaume Cousin ?!

Unknown a dit…

Il semblerait que le son des vuvuzelas ait légèrement affecté la raison de certain(e)s de nos auditeurs/trices. La mettant ainsi au diapason de celle de l'auteur de ce blogue, par conséquent.
Nous consultons un géographe dans les plus brefs délais, et transmettons à la police toute information en notre possession sur l'emploi du temps des susmentionnés auditeurs/trices.