samedi 26 juin 2010

Petit concours : les photos inoubliables des gagnants

Vous avez été nombreux à vous passionner pour notre petit concours. Nombreux aussi à essuyer une amère déception en voyant les premiers prix vous échapper.

Une malheureuse bourde de notre nouvelle recrue, Josiane Cartier, lors de la manipulation des bandes magnétiques de notre ordinateur, a par ailleurs privé de leur prix les rares auditeurs qui avaient vu juste, attribuant ces lots à de parfaits inconnus (apparemment d'anciens adhérents du Fonds pour les veuves et orphelins de victimes de Céphalopodes, à Bastia).

«Elle est charmante, mais elle n'a pas inventé la poudre» 
(René Leduc s'apercevant que les bandes magnétiques ont été mises au lave-linge)


Chers auditeurs malheureux, aigris ou prêts à réclamer une réparation pour le temps perdu à cogiter sur le contenu de la mallette mystérieuse (rappelons que «Joie de Vivre» n'était autre qu'un pangolin), il nous a donc semblé opportun de faire un geste en votre faveur.

 Votre serviteur lors d'une amicale rencontre avec les participants au concours : 
«Soit, nous ferons un geste»

Une promesse est une promesse. Il est donc l'heure de raviver votre rancœur en publiant les photos qui témoignent du bonheur éclatant des cinq gagnants. Les voici.


1er PRIX : un dîner avec Valéry Giscard d'Estaing

Attribué aléatoirement à Pascal Brougnecuite, de Marmande.

VGE a demandé à sortir au bout de dix-sept minutes. L'éminent académicien a déclaré : «Je m'ennuie».


2eme prix : un dîner avec Philippe Bouvard
Attribué aléatoirement à  Gino Peillon, de Bondy
 



3eme prix : un dîner avec Michel Drucker
Attribué aléatoirement à  Beau Bellanger, de Meudon-Val-Fleury
 




4eme prix : un dîner avec Fabrice
 Attribué aléatoirement à Fridoline Dastugne, de Cran-Gevriers




5eme prix : un dîner avec une personnalité surprise
Attribué aléatoirement à  Philippe Alexandre, de Paris, qui gagne une soirée en compagnie d'un célèbre poète, chez Hippolyte Guérin, au Bignon-Mirabeau.





Les heureux gagnants ont déboursé des sommes considérables pour recevoir leurs hôtes de marque : chers auditeurs déçus, consolez vous en songeant que vos économies sont restées intactes, et n'hésitez pas à faire un don à une œuvre charitable, par exemple une amicale Corse destinée aux victimes de poulpes et autres bulots géants.

(réclame)

10 commentaires:

Lepoilux a dit…

Je suis au regret de vous signaler que votre compte-rendu de la soirée gagnante avec monsieur Giscard d'Estaing est réducteur et que vous péchez par omission; en effet, nul n'ignore depuis une récente communication de la Faculté, que la constipation donne, entre autres désagréments, une mauvaise haleine.

Votre illustration montre clairement que les miasmes fétides émis par l'Illustrissime Immortel semblent incommoder ses auditeurs directs.

L'on remarquera également que son immédiat voisin de droite, ayant eu la primeur d'être exposé à la logorrhée méphitique, s'est évanoui flytoxé.

Je crois savoir, au surplus, que le constipé n'aurait pas dit comme à regret "je m'ennuie", mais aurait substitué à ce verbe un autre, plus porteur d'espoir pour un être affecté par ce handicap.

Anonyme a dit…

haaan ! un gars de marmande a gagné le premier prix ! mais ma ville est célèbre !

jerome a dit…

Et qu'en est il des photos inoubliables des perdants ? Je me sentirais plus concerné par ça.

Unknown a dit…

Chers Lepoilux, Anonyme au parfum de fraise et Jérôme
Mes réponses sont :
"Vous avez mille fois raison", "pourquoi pas" et "cela me semble peu probable", mais pas forcément dans cet ordre là.

Anonyme a dit…

Monsieur Paul,

Votre reportage concernant les heureux gagnants du Concours est remarquable d'intelligence et d'humanité. Que de joies ineffables dans le regard de ces inconnus, qui invité à partager le frugal repas du Président Giscard d'Estaing (omelette et accordéon), qui convié à un échange d'idées avec le gendre idéal, notre sympathique Michel national. Des images de réjouissances qui nous font oublier ces temps de crise économique et de privations diverses.
Force est néanmoins de constater qu'une partie de votre reportage est "bidonnée", comme on dit dans le jargon de métier. Puisque M. Philippe Bouvard est malheureusement décédé depuis plus de 27 ans maintenant.

Avec mes meilleurs sentiments

Fabrice Ledru-Rabognac
Reporteur de rendez-vous
Lille (France)

Lepoilux a dit…

Hum... Laissez-moi deviner.

"Vous avez mille fois raison" s'applique à monsieur Anonyme.

"Pourquoi pas" correspond à monsieur Jérôme.

"Cela me semble peu probable" prove que vous n'avez jamais dîné en tête-à-tête avec monsieur Valéry.

Lepoilux a dit…

Ah, au fait, monsieur Paul... Pourriez-vous me dire pourquoi, en fin de mes messages, apparaît toujours une petite poubelle?

Je vais finir par trouver ça vexant et je suis susceptible de bouder.

Unknown a dit…

Rassurez-vous, cher ami velux. Il ne s'agit nullement d'une poubelle, mais d'un dessin stylisé représentant… quoi d'ailleurs ? A vous de le deviner, chers auditeurs.

Lepoilux a dit…

Euh... J'ai trouvé! Il s'agit d'un japonais hilare coiffé d'un casque à boulon.

Virginie a dit…

Entre un Japonais boulonné et un Bouvard bidonné, je demeure perplexe.