jeudi 1 juillet 2010

Petit concours : les photos oubliables des perdants

A la demande générale de certains de nos auditeurs les plus atrabilaires, nous vous livrons aujourd'hui les photos des perdants les plus illustres de notre petit concours du mois dernier.

Leur incapacité à résoudre l'énigme (pourtant enfantine, enfin ! Un pangolin !) les a pour la plupart plongé dans un état de stupeur mortifère dont certains ont, semble-t-il, du mal à se remettre.

Nous déclinons toute responsabilité quant aux conséquences psychologiques voire psychosomatiques de cette regrettable faiblesse de tempérament.



Il est temps maintenant de clore ce regrettable épisode et d'aller de l'avant. Nous espérons désormais avoir la paix.



(réclame)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Monsieur Paul,

Après avoir consulté la liste des perdants de votre Petit Concours, je tiens à vous faire part de ma stupéfaction. En effet, Marcel Achard m'a envoyé plusieurs e-mails et SMS dans lesquels il se réjouissait d'avoir trouvé la réponse ("du premier coup", insistait-il). "C'est un pangolin, tout simplement" ajoutait-il dans son dernier envoi.

Comment, dès lors, pourrait-il figurer en si bonne place sur la liste des perdants?

Je sais que vous ne publierez pas ma lettre car elle ne correspond pas à votre ligne éditoriale, mais j'estime qu'il est de mon devoir de vous l'adresser.

Bien à vous

Fabrice Destombes-Czajkolovsky
Metteur en scène
Lille (France)

Unknown a dit…

Cher auditeur
Vous prenez sans doute le terme "perdant" de façon un peu trop littérale.
L'important ici n'est pas qu'ils aient ou non trouvé la bonne réponse, et d'ailleurs qui en ce bas monde peut se vanter d'avoir trouvé LA bonne réponse ?
N'est-ce pas présomptueux de se croire couronné des divines palmes de Daphné juste parce qu'on a su taper "72642646546" (oui, c'est le code pour Pangolin) sur son clavier de bélinographe ?
Qui est donc ce Marcel Achard pour prétendre ainsi au destin de Paul Bonhoure (je vous laisse interroger les augures télématiques pour en savoir plus) ?
Ils ne font pas partie des heureux gagnants, voilà tout, la vie est ainsi faite, qu'ils en fassent leur deuil et aillent profiter des autres joies que l'existence leur réserve (cf notre réclame).

jerome a dit…

Moi, de rage d'avoir perdu, j'ai supprimé le lien de l'Hippopotable de mes favoris et j'ai abonné son auteur aux newsletters de divers sites de vente en ligne de pilules médicinales bleues, d'outils de bricolage et de tutoriaux de scrapbooking... Mais je le regrette déjà. Cependant le mal est fait, voyons le côté positif : j'ai retrouvé l'adresse du blog et il est toujours bon de connaître les rudiments d'un loisir créatif alors que s'approche Noël à grands pas.